Le signet

Le blog d'une bibliovore qui s'assume: mes coups de coeur, déceptions, découvertes, aventures, rêves et cauchemars littéraires!

18 avril 2011

L'heure trouble

heuretroubleTitre Un pied au paradis
Auteur
Johan Theorin
Genre
Policier
Publication
2009
Éditeur
Albin Michel
Édition lue
Le Livre de Poche
Pages
533
Mon évaluation
**/***

Une intrigue insulaire qui navigue entre des hauts et des bas... 

 

En résumé

 

Alors qu'elle se noie dans la dépression et l'alcoolisme, une femme retourne sur l'île de son enfance où sa vie a basculé 20 ans plus tôt lorsque son petit garçon a disparu dans la brume. Son père, un ancien pêcheur cantonné dans une maison de retraite, semble avoir retrouvé de nouveaux éléments qui pourraient permettre de lever le mystère sur le drame. De retour sur la terre de son enfance, Julia remue ciel et terre pour retrouver la trace de son fils et retrouve par la même occasion un équilibre perdu depuis longtemps...

Mon avis


Me voilà bien embêtée de devoir donner mon avis sur ce roman. C'est qu'au cours de la lecture de ces 533 pages, j'ai navigué entre des moments d'intense curiosité où je ne pouvais m'empêcher de tourner nerveusement les pages et des instants de perplexité, voire d'ennui, où l'histoire me semblait carrément tirée par les cheveux. Le final, complètement inattendu a amélioré mon impression générale mais n'a pas arrangé les choses sur un point : impossible de dire si ce roman m'a vraiment plu ou non.

Le décor, mystérieux et inondé de solitude, est un élément de l'histoire à part entière et installe d'entrée de jeu un climat mélancolique et désolé. Chargée de légendes locales et de souvenirs inquiétants qu'on se raconte à la tombée de la nuit (la fameuse heure trouble), l'île d'Öland est la fois belle et menaçante. Johan Therin y fait voguer le lecteur entre 2 époques : celle de la recherche de l'enfant disparu, 20 ans aprèsles faits, et celle qui a vu grandir et disparaître un personnage obscur et dément dont les crimes hantent encore la mémoire des habitants.

L'alternance d'épisodes du passé et du présent est intéressante au départ mais m'a parue lassante au fur et à mesure des chapitres. L'intrigue, qui s'ébranle sur des chapeaux de roue, ralentit fortement au bout de quelques centaines de pages et on commence à s'impatienter de voir venir le dénouement. J'ai vite eu l'impression de pouvoir prédire la fin de l'histoire ce qui a fortement fatigué mon intérêt. Heureusement, Johan Therin a plus d'un tour dans son sac et la fin m'a agréablement surprise !

Un bémol : j'ai eu quelques fois l'impression de m'être perdue en chemin et d'avoir manqué une étape du raisonnement des personnages. Manque d'attention de ma part ou élément manquant dans la narration ? J'ai eu beau revenir en arrière, je suis restée perplexe sur certains détails...

Malgré tout, 'L'heure trouble' reste à mes yeux un roman divertissant et agréable à découvrir même s'il ne me laissera pas un souvenir impérissable...

Posté par Keltia3 à 18:54 - Critiques - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Un roman trouble ...

    Posté par Constance, 23 avril 2011 à 16:47
  • @ Constance : Bien dit !

    Posté par Keltia, 28 avril 2011 à 19:21

Poster un commentaire