Le signet

Le blog d'une bibliovore qui s'assume: mes coups de coeur, déceptions, découvertes, aventures, rêves et cauchemars littéraires!

30 mars 2011

Un pied au paradis

unpiedauparadisTitre Un pied au paradis
Auteur
Ron Rash
Genre
Policier
Publication
2009
Éditeur
Le Masque
Édition lue
Le Livre de Poche
Pages
320
Mon évaluation
*****

Un roman envoûtant, terrible et magnifique...

En résumé

Lorsque la veuve Winchester ne voit pas revenir son fils à midi, elle en est sûre, son compte est bon. Mais Holland Winchester n'est pas ce que l'on peut appeler un gars sans histoire. Depuis son retour de la guerre, il écume les bistrots du coin et ressasse sans cesse de sombres souvenirs. C'est avec circonspection donc que le shérif Alexander entame des recherches. Très vite pourtant, les mauvais signes s'accumulent : Holland a laissé sa vieille jeep devant chez sa mère et il ne semble pas décider à revenir de si tôt. Les soupçons se portent très vite sur le voisin. C'est que le disparu friquotait apparemment avec sa femme, enceinte de 2 mois. Pourtant, malgré ses efforts et sa conviction qu'il tient le coupable, le shérif ne met pas la main sur le cadavre. 

Après le récit du shérif, c'est la femme du suspect n°1 qui prend la parole avant de la céder à ce dernier. Arrive ensuite l'histoire de leur enfant puis celle de l'adjoint. Et puis il y a la menace latente de la compagnie Caroline Power dont les projets de construction d'une énorme retenue d'eau chassent petit à petit les habitants de leur terre. Au fil des témoignages et des années, c'est la trame d'une époque, d'une communauté avec ses tragédies et ses secrets qui se dévoile.

Mon avis


Tragique, touchant d'humanité, baigné d'accents populaires, le roman à 5 voix de Ron Rash est comme la crue artificielle qui menace le quotidien de ses personnages : il vous englouti et vous transporte, impitoyable. Dès les premières lignes, le décor est planté. Pas de doute, c'est dans le Sud profond des Etats-Unis que l'auteur nous entraîne. Les récits de ses personnages, colorés à souhait, finissent de nous immerger dans cette terre rude et inhospitalière.

Ce qui frappe dans le récit de Rash, c'est que le mal n'existe pas en tant que tel (ou alors sous la forme de Carolina Power). Ses personnages sont imparfaits et terriblement humains et lorsqu'ils font les mauvais choix, il est impossible de les condamner. Si le coupable existe, il se terre peut-être davantage dans le décor et les circonstances que dans ces êtres qui se battent pour survivre.

Ne lisez pas ce roman si vous cherchez uniquement le frisson et la tension du thriller. Ne le lisez pas si vous voulez jouer les détectives et démêler les nœuds d'une enquête emberlificotée. Lisez-le si vous voulez être emporté et ne craignez pas d'être englouti par son côté sombre et magnifique à la fois. Avec la promesse que cette histoire hantera votre esprit pour quelque temps...

Posté par Keltia3 à 18:57 - Critiques - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Il a l'air très bien, avec des personnages complexes souhait. Hop dans ma LAL.

    Posté par Constance, 05 avril 2011 à 12:47

Poster un commentaire