Le signet

Le blog d'une bibliovore qui s'assume: mes coups de coeur, déceptions, découvertes, aventures, rêves et cauchemars littéraires!

03 avril 2009

L'Arbre des Possibles

arbredespossiblesTitre L'arbre des possibles et autres histoires
Auteur
Bernard Werber
Genre
Nouvelles (science-fiction, fantastique)
Publication
2002
Pages
275 (version poche)
Editeur Albin Michel
Mon évaluation
**

 

Ça doit bien faire 2 ans qu'il traîne dans ma bibliothèque... Merci à ma soeurette pour le prêt longue durée!

En résumé

Imaginez que l'on recense, sous formes d'arbre, l'ensemble des futurs possibles de l'humanité. On partirait de quelques hypothèses telles que: "Et si une 3ème guerre mondiale éclatait?", "Et si la mode des mini-jupes revenait", ... De ces hypothèses, on tirerait plusieurs conséquences possibles: "La construction d'armes serait florissante", "Les esthéticiennes feraient fortune en épilation", ... En poursuivant ce processus, on parviendrait à établir une sorte de carte des futurs possibles et l'on pourrait déterminer, peut-être, le meilleur chemin possible pour l'humanité.

Tel est le 'pitch' de la nouvelle qui donne son titre à ce recueil et le fil rouge qui sous-tend l'ouvrage. Bernard Werber s'y amuse à imaginer des futurs, à formuler des hypothèses et à en démêler les possibles conséquences.

Mon avis

Je ne fais pas partie des fans de Werber. Je ne fais pas non plus partie de ses détracteurs absolus. A vrai dire, cet auteur provoque toujours chez moi un sentiment mitigé: si j'apprécie l'originalité de ses idées, je suis souvent déconcertée par la froideur avec laquelle il développe ses histoires.

Pour ma part, je ne ressens pas le moindre soupçon d'empathie à l'égard de ses personnages (je soupçonne d'ailleurs que lui non plus!). Par ailleurs, ses personnages semblent eux-mêmes dénués de sentiments: dans "l'ermite absolu", un homme décide de se débarrasser de son corps et de ne vivre plus qu'à l'état de cerveau. Sa femme, qui connaît ses intentions, n'exprime à aucun moment un désaccord, ne manifeste quasiment aucune peur à l'idée de vivre seule, n'est pas triste de perdre en quelque sorte son mari. Ses enfants sont tout au plus étonnés à l'idée qu'il ne reviendra pas... Là, j'ai un peu de mal à y croire.

Bernard Werber a la froideur du scientifique et dissèque ses sujets avec application. Si, dans le processus, il conserve les idées qu'il veut faire passer et introduit un certain humour cynique, il y perd néanmoins en humanité et en chaleur. Je me suis bien amusée au début du recueil mais j'ai vite décroché et suis restée en-dehors de l'univers de Werber, en tant que simple observatrice. Dommage...

Posté par Keltia3 à 15:51 - Critiques - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Il s'agit là du seul livre de cet auteur que j'ai lu. J'apprécie ses "recherches" et j'ai particulièrement aimé la nouvelle L'arbre des possibles.
    Je ne sais pas si je lirai d'autres livres de lui... à suivre !

    Posté par Ankya, 05 avril 2009 à 11:51

Poster un commentaire