Le signet

Le blog d'une bibliovore qui s'assume: mes coups de coeur, déceptions, découvertes, aventures, rêves et cauchemars littéraires!

18 janvier 2009

Lectures nocturnes

moon

Avez-vous déjà remarqué que l'atmosphère qui se dégage d'un livre varie selon qu'il est lu de jour ou de nuit? Lorsque le soleil disparaît, les thrillers deviennent vraiment terrifiants (au point que l'on se retourne de temps à autre pour vérifier que nul intrus ne se cache dans notre dos!), les histoires fantastiques encore plus merveilleuses et magiques et les romans d'amour d'autant plus émouvants.

En tout cas, c'est l'effet que ça me fait! Les livres habitent souvent mes nuits... Ils me bercent dans mon lit avant de m'endormir ou, au contraire, m'aident à rester éveillée lorsque j'attends le retour de mon copain. Ils ont accompagné mes nuits de babysitting et, lorsqu'ils n'en étaient pas la cause, ils m'ont aidé à traverser des nuits d'insomnie. Aucune lecture n'est aussi savoureuse que celles qui empêchent de dormir et que l'on dévore en une nuit!

Le noir, duquel le lecteur s'abrite dans un refuge de lumière, laisse champ libre à l'imagination et permet au décor du livre de prendre possession des lieux. Le silence de la nuit laisse résonner les voix du narrateurs et des personnages. Les étoiles et la lune amplifient les émotions ressenties à la lecture.

Et vous, vous aimez lire la nuit?

Posté par Keltia3 à 18:22 - Les livres et moi - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Bonsoir !
    Et oui j'aime beaucoup moi aussi lire la nuit. Déjà tout est plus calme (moins de voitures dehors, les voisins sont couchés ou presque, les gens dorment ou font moins de bruit,...)
    Dehors il fait noir, nous sommes alors seuls avec notre livre. Rien autour n'existe encore.
    J'aime beaucoup ton billet

    Posté par Ankya, 18 janvier 2009 à 19:14
  • Très beau billet.
    Mais je dois avouer à ma grande honte que j'arrive de moins en moins (en fait plus du tout) à lire la nuit. A peine couchée, je lis quelques pages et mes yeux se ferment tout seul ... La fatigue du travail ou l'âge? Je préfère pencher pour la première hypothèse

    Posté par Manu, 18 janvier 2009 à 19:37
  • Lorsque j'ai découvert la lecture, je pouvais veiller jusqu'à la fin d'un livre! Je m'installais dans mon lit pendant que tout le reste de la famille dormait... Aujourd'hui, à la mi-trentaine, lire dans mon lit m'endors et je réussis rarement à dépasser les 21h00 quand je lis. Je regrette cette époque où seul le bruit du frigo m'accompagnait dans mes lectures!

    Posté par Jules, 18 janvier 2009 à 19:57
  • J'aime lire la nuit(la nuit pour moi c'est jusqu'à 10 h, après, dodo). Même s'il est plus tard je n'éteins pas sans lire un peu.
    J'aime beaucoup ton billet ...

    Posté par keisha, 18 janvier 2009 à 20:11
  • Je suis d'avis avec toi ,moi aussi les livres accompagnent mes nuits , appaisent mes insomnies ...
    Ce billet est très bien écrit , tu as su faire passer le petit truc en plus ...

    Posté par Sophie, 18 janvier 2009 à 20:41
  • Etrangement j'ai un problème avec le silence qui n'est jamais total et dans lequel le moindre petit bruit attire plus l'attention. Moi j'aime lire dans les cafés, les transports en commun, bref dans le bruit. Mais j'aime aussi lire la niut bien au chaud, quand le vent souffle dehors, qu'on entend ses hurlements de fantôme et que les volets battent légèrement...

    Posté par levraoueg, 19 janvier 2009 à 08:12
  • Oh!

    Quel beau billet!
    Oui j'adore lire le soir ou la nuit! C'est vrai que l'ambiance est plus magique et intime!

    Posté par Romanza, 19 janvier 2009 à 16:06
  • @ Ankya: Merci! Je l'ai rédigé dans un état de somnolence, il faut croire que ça m'inspire!

    @ Manu: Moi aussi malheureusement! En semaine, je suis souvent épuisée et tombe dans les bras de Morphée en moins de deux! La lecture la nuit a une dimension nostalgique qui me rappelle mon enfance.

    @ Jules: aaaah le chant du frigo!

    @ Keisha: en général, je lis toujours un peu également, même si ce n'est qu'une page!

    @ Sophie: merci

    @ Levraoueg: j'aime aussi lire dans les transports en commun et dans les endroits fréquentés mais ça me fait un tout autre effet (j'ai l'impression de rentrer dans une bulle avec mon livre au lieu d'être "aspirée" par lui. Quelle image!)

    @ Romanza: Merci aussi!

    Posté par Keltia, 19 janvier 2009 à 16:26
  • Moi aussi j'adore lire la nuit.
    Mais comme je n'ai plus 20 ans je pique du nez régulièrement. Néanmoins mes quelques pages du soir sont obligatoires pour bien entrer dans la nuit.
    Je me souviens que quand je lisais les rivières pourpres, je me suis réveillée au vers 3h du matin avec l'envire de le finir à tout prix, ce que j'ai fait ...

    Posté par Constance 36, 19 janvier 2009 à 20:50
  • Joli billet et joli thème. J'aime lire la nuit pour les effets que tu décris si bien. Nos émotions sont beaucoup plus vives. En fait, j'aime lire surtout les thrillers ou le fantastique la nuit. J'aime me faire peur. Il m'est même arrivé de regarder sous le lit ou de me retourner mais chut ! personne ne le sait. Quand je ne suis pas seule, ça peut aller mais seule face au livre, c'est une autre histoire. la maison craque, les bruits sont presque légion dans ces moments-là. c'est encore plus efficace qu'un film d'horreur. L'imagination s'emballe... J'en viendrai presque à croire en l'existence des créatures surnaturelles.

    Posté par La liseuse, 19 janvier 2009 à 22:26
  • Je suis un gros lecteur de thrillers et ne lis pratiquement que la nuit ! Je ressens aussi ce que tu décrits : frissons dans le silence de la maisonnée. D'ailleurs je commence ma lecture vers onze heures, après avoir bu une boisson chaude. Les enfants dorment, mon épouse ne ronfle plus (deuxième sommeil), la douce torpeur va commencer à m'envahir...

    Bonne nuits les petits...

    Posté par Pierre, 19 janvier 2009 à 22:46
  • oh quel chouette billet, ca me donne envie envie de me lever la nuit inopinément et de me blottir sous les draps avec un bon livre. Personnellement je lis le soir et c'est vrai que l'ambiance n'est pas la même! je vais essayer de lire la nuit mais je vais attendre que ce soit le weekend sinon si je le faisais en semaine je n'aurais pas la force daller au travail ensuite!!

    Posté par lael, 22 janvier 2009 à 17:30
  • J'adore ton billet! La petite bulle de lumière est aussi très significative pour moi, quand je lis la nuit, ce que je fais souvent parce que je dors très peu, quand je suis chez moi!

    Posté par Karine :), 25 janvier 2009 à 01:51
  • Quand la journée s'achéve...

    Mon meilleur souvenir de lecture nocturne date de décembre 2001.
    A cette époque j'étais gardien de nuit dans un immeuble du IVéme à Paris.
    Un ami venait de me dégotter je ne sais plus trop comment "L'ordre des Templiers".
    L'atmosphère faite de silence, de pénombre, du bruit de la pluie sur les dalles de la cour intérieure et de l'absence de mortels en dehors de l'auteur, par le truchement de son livre et de moi même m'ont donné l'impression au fil de la lecture que les secrets de cet ordre initiatique m'étaient dévoilés...
    Retour sur Terre à 7h00 A.M. grâce ou à cause de la relève.

    Posté par Maxime, 28 février 2009 à 16:19

Poster un commentaire