Le signet

Le blog d'une bibliovore qui s'assume: mes coups de coeur, déceptions, découvertes, aventures, rêves et cauchemars littéraires!

03 novembre 2008

Son poignard d'Ingres

dagger

C'est sous ce vocable original que Maurice Leblanc désignait le personnage qui fit son succès: Arsène Lupin (anecdote découverte dans cet ouvrage). De quoi surprendre pas mal d'amateurs du gentleman cambrioleur: l'auteur ferait-il preuve d'ingratitude face à la renommée littéraire procurée par sa création?

En détournant la fameuse expression du "violon d'Ingres", Maurice Leblanc cherchait à exprimer les sentiments ambigus qui l'affectaient. S'il prenait plaisir à rédiger les aventures du plus célèbre cambrioleur du XXème siècle, l'auteur souhaiterait désespérément faire reconnaître ses talents d'écrivain dans d'autres genres littéraires plus "sérieux".

A la même époque, de l'autre côté de la Manche, un autre auteur étouffe sous le succès de son personnage. Ce dernier est à l'opposé du cambrioleur puisqu'il est le plus célèbre détective de son temps: Sherlock Holmes. Arthur Conan Doyle déclare même à son sujet: " Je le tuerai ou c'est lui qui me tuera!". Il met sa menace à exécution dans "Le Problème final" qui relate la fin de son héros: ce qui lui vaudra la colère de ses lecteurs... jusqu'à ce qu'il publie "Le Chien des Baskerville" (une nouvelle aventure du détective qui se déroule avant la mort de Sherlock Holmes).

Curieuse situation tout de même que celle de ces auteurs littéralement dépassés par le succès de leur personnage... au point d'en devenir prisonnier! Je m'interroge parfois sur l'avenir de J.K. Rowling, par exemple, qui a annoncé vouloir s'éloigner du sorcier le plus célèbre du XXIème siècle pour s'essayer à d'autres genres. Et vous?

 

Posté par Keltia3 à 09:30 - Autour du livre... - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Tout comme Anne Rice, qui rentrant dans le grand âge, souhaite se racheter une conduite auprès de Dieu après avoir longtemps écrit sur les vampires. Aujourd'hui, elle se tourne vers la religion en écrivant sur Jésus Christ. Là, je ne la suivrais pas sur ce chemin. Dommage, j'aimais son univers sombre et romantique !

    Posté par La liseuse, 03 novembre 2008 à 11:16
  • @ La Liseuse: j'ignorais qu'Anne Rice avait "quitté le côté obscur"! J'aimais aussi beaucoup son univers. Je serais quand même curieuse de voir à quoi ressemblent ses nouveaux écrits!

    Posté par Keltia, 03 novembre 2008 à 13:41
  • Passionnantes ces anecdotes !!!

    Pour ce qui est de JK Rowling, je m'interroge aussi vu qu'elle vient de sortir un livre qui tourne encore autour du même sujet ! Difficile de laisser tomber un si bon filon? Et puis, difficile de créer une autre série aussi bonne, non?

    Posté par Manu, 04 novembre 2008 à 19:17
  • Superbe

    Decidemment jai de la lecture moi

    Posté par mama, 04 novembre 2008 à 20:30
  • Si le thème vous intéresse plongez dans MIsery de Stephen King qui raconte la rencontre entre un écrivain qui a soif de reconnaissance littéraire et sa plus grande fan !!

    Posté par Constance 36, 05 novembre 2008 à 08:38
  • @ Manu: Les Contes de Beedle le barde font partie de l'univers d'Harry Potter, c'est vrai! Mais je crois que JK Rowling les avait rédigés en même temps que sa saga.
    Dans des interviews, elle a exprimé son intention de s'essayer au genre policier.

    @ Mama: merci! Il y a toujours de la lecture!

    @ Constance36: merci pour le conseil, je vais le suivre, je n'ai pas encore lu ce roman!

    Posté par Keltia, 05 novembre 2008 à 09:15

Poster un commentaire