Le signet

Le blog d'une bibliovore qui s'assume: mes coups de coeur, déceptions, découvertes, aventures, rêves et cauchemars littéraires!

28 octobre 2008

Nouvelles

summerread

S'il y a un genre littéraire dont je ne me lasse pas, c'est bien celui de la nouvelle. Courte, incisive, dense et marquante: une bonne nouvelle marque durablement l'esprit. Peut-être parce qu'à la différence d'un "pavé", on peut la lire d'une traite.

Ces derniers temps, je remarque que mes choix de lecture se portent de plus en plus vers des recueils de nouvelles. Du moins, j'alterne presque systématiquement la lecture d'un roman et d'une nouvelle. Ça m'apporte un bol d'air frais entre deux longues histoires, un peu comme un sorbet rafraîchit le palais au milieu d'un repas.

Ses origines

Déjà à la fin du Moyen-Age, la nouvelle côtoyait le conte. Les Cents Nouvelles nouvelles, premier recueil du genre, œuvre d'un anonyme, parait entre 1462 et 1466.

Au fil des siècles, les écrivains s'adonnent de plus en plus au genre (en 1613, Cervantes, l'auteur de Don Quichotte, publie "Les Nouvelles Exemplaires"). Parfois même, la nouvelle s'insère dans un roman où elle tient lieu de digression dans l'intrigue principale, sous la forme, par exemple d'un récit conté par un personnage de l'histoire. 

Au XIXème siècle, la nouvelle devient un véritable phénomène. Elle est publiée dans les journaux, tous les écrivains célèbres s'essaient au genre, ...

Aujourd'hui, la nouvelle reste un genre apprécié par le grand public. En France, on compte pas moins de 120 concours de rédaction de nouvelles par année...

Ses caractéristiques

Courte (difficile de fixer un nombre précis de pages, mais on en compte en général moins de 100), la nouvelle se fixe sur un seul événement. Elle compte en général peu de personnages et joue avant tout sur la création d'une ambiance, d'une atmosphère.

Le défi, pour l'écrivain, est de parvenir, en un nombre restreint de pages, à capter l'attention du lecteur et à le "faire entrer" dans l'histoire. Dès lors, chaque mot est essentiel, on ne s'embarrasse pas de descriptions inutiles.

Souvent, la chute est inattendue. Elle révèle un élément inconnu qui remet en cause toute l'histoire, elle s'arrête brusquement sur un instant-clé (un peu comme un arrêt sur image), ...

Des recueils et des nouvelles à lire

Je les ai lus et ils m'ont plu:

Recueils

  • Edgar Allan Poe, Histoires Extraordinaires (et Nouvelles Histoires Extraordinaires)
  • Oscar Wilde, The Canterville Ghost & Other Stories
  • JRR Tolkien, Faërie (on pourrait rapprocher ses nouvelles du conte mais soit, c'est très agréable à lire!)
  • Anna Gavalda, Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
  • Mélanie Fazi, Serpentine
  • Roald Dahl, The Collected Short Stories (des chutes souvent noires et cyniques, à des kilomètres de Mathilda!)
  • Marguerite Yourcenar, Nouvelles Orientales (magnifique!)


Nouvelles


J'en ai certainement oublié beaucoup! Je complèterai au fur et à mesure... Vous en avez d'autres à conseiller?

Posté par Keltia3 à 09:12 - Autour du livre... - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    "Parfois même, la nouvelle s'insère dans un roman où elle tient lieu de digression dans l'intrigue principale, sous la forme, par exemple d'un récit conté par un personnage de l'histoire." Aurais-tu un exemple ? ça m'intéresse beaucoup ... tout comme ton billet en général car je suis de plus en plus adepte des nouvelles, qui ne m'attiraient pas beaucoup il y a quelques années.
    Pour d'autres idées, j'ai bien aimé les nouvelles de Bank (Allemagne) l'an dernier (http://myloubook.hautetfort.com/archive/2007/09/22/un-voile-de-tristesse.html).
    Il y a bien sûr James, très connu pour certaines nouvelles comme "Daisy Miller" ou "les papiers de J. Aspern". J'aime beaucoup celles d'Edith Wharton. J'ai également adoré un recueil de nouvelles sélectionnées par R. Dahl, "Selected Ghost Stories", ou encore Maupassant... les titres intéressants ne manquent pas
    Sinon j'ai une question : est-ce que tu sais quelle est la différence entre la nouvelle (short story) et la novella ?

    Posté par Lou, 28 octobre 2008 à 10:43
  • @ Lou:

    Pour ce qui est des nouvelles insérées dans un récit plus long: mon exemple remonte à avant la "naissance officielle" des nouvelles mais, par exemple, on en retrouve dans "L'Ane d'Or ou les Métamorphoses", d'Apulée.

    Il me semble qu'on en retrouve aussi dans les œuvres de Dumas ou de Victor Hugo mais il faudrait que je fasse une recherche plus poussée pour te dire exactement où (vague souvenir...).

    Merci pour tes conseils! Je vais certainement les suivre (Maupassant est déjà dans ma bibliothèque...)!

    Pour ce qui est de la différence entre "novella" et short story: apparemment la différence porte sur la longueur, définie en nombre de mots. La nouvelle est plus courte que la "novella" qui est plus courte que le "roman".

    La novella compterait entre 17 500 et 40 000 mots (quota fourni par le Science Fiction and Fantasy Writers of America Nebula Awards, merci Wikipedia!). Ce qui en compte plus est un roman, moins, une nouvelle.

    Posté par Keltia, 28 octobre 2008 à 11:59
  • Bonjour
    Les nouvelles ne sont pas mon genre préféré, mais justement, quand je les ai aimées, ce doit être qu'elles ont plutôt intéressantes, non ?
    je peux donc citer (dans des genres bien différents) : Nouvelles de Pétersbourg de Nikolaï Gogol
    Les anges dinent au Ritz de William Trevor
    Un bref instant de romantisme de Miranda July...

    Posté par kathel, 28 octobre 2008 à 12:10
  • J'aime aussi beaucoup les nouvelles! Ton billet est bien intéressant!
    J'ai beaucoup aimé:
    Vingt quatre mille baisers (Françoise De Luca)
    Un été indien (Truman Capote)
    Bonbons assortis (Michel Tremblay)
    Le bar sous la mer (Stefano Benni)
    Les nouvelles de Suzanne Myre, Edith Wharton, Russell Banks, William Faulkner... sont très agréables à lire aussi!

    Posté par Allie, 28 octobre 2008 à 15:26
  • @ Kathel et Allie:

    Merci beaucoup pour vos conseils de lecture! J'en prends bonne note!

    Posté par Keltia, 28 octobre 2008 à 16:17
  • Encore un de tes billets érudits et passionnants, Keltia! Je ne suis pas la seule à en être fort friande, d'ailleurs...
    Pour ce qui est des nouvelles englobées dans un roman plus vaste, je suis justement en train de lire "Le médianoche amoureux" de Michel Tournier qui en est un modèle exemplaire.
    Quant aux nouvellistes que j'apprécie, je citerais : William Trevor, Dorothy Parker (lire "Comme une valse" vraiment savoureux!), Alice Munro (inégale), le fameux Jorge L. Borgès, Annie Saumont, Julio Cortazar (son terrible "Les armes secrètes")et sûrement bien d'autres auxquels je ne pense pas pour le moment...

    Posté par sybilline, 28 octobre 2008 à 17:43
  • @ Sybilline:

    Merci pour le compliment! Ils sont agréables à écrire également, j'apprends plein de choses en faisant des recherches pour ce type d'articles.

    J'ai en tout cas une belle liste de nouvellistes à découvrir maintenant!

    Posté par Keltia, 29 octobre 2008 à 08:12
  • Peter Altenberg "Esquisses et nouvelles esquisses viennoises" chez Actes Sud
    La couverture la plus affreuse de cet éditeur, mais un bijou à l'intérieur

    Des nouvelles, en fait une galerie de portrait d'un monde disparu, le début du XX à Vienne

    Posté par Michel, 29 octobre 2008 à 10:41
  • Bien intéressant cet article.
    Les courts romans de Zweig sont-ils des nouvelles ?
    Quant à de courts récits insérés dans de plus gros romans, je pense qu'il y a Don Quichotte ; d'ailleurs j'aimais quand l'histoire s'arrêtait et qu'un personnage racontait une autre aventure ou sa propre histoire.

    Posté par keisha, 30 octobre 2008 à 12:19
  • @ Michel: merci pour le conseil!

    @ Keisha: je pense qu'on peut les classer parmi les "novellas", ces récits dont la longueur se situe entre la nouvelle et le roman.

    Posté par Keltia, 30 octobre 2008 à 13:10
  • Un article des plus instructifs ! Merci Keltia. Je me suis prise de passion pour la nouvelle grâce à la regrettée maison d'édition feu "L'oxymore" spécialisée dans la littérature fantastique, fantasy et gothique. Une perle parmi les perles de cette maison : "Loin à l'intérieur" d'Armand Cabasson.

    Librio fait aussi de très bonnes anthologies et recueils comme la dimension fantastique.

    En ces temps de fête d'Halloween, je te conseille "La compagnie des loups" d'Angela Carter. http://au.fil.de.mes.lectures.over-blog.fr/article-10398069.html

    De mon côté, je te pique quelques idées de lectures.

    Posté par La liseuse, 30 octobre 2008 à 17:09
  • @ La Liseuse: il y a eu un film sur "La Compagnie des Loups", non? Je l'ai vu quand j'étais petite et j'ai été terrifiée! Du coup, j'ai toujours hésité à lire le livre mais je pense qu'aujourd'hui ça devrait me plaire... Je note!

    Posté par Keltia, 31 octobre 2008 à 09:58

Poster un commentaire